Electric Electric + Usé + Jessica93 @ Atabal

By Posted in - Programmation on septembre 24th, 2016 0 Comments

IRAILAREN 29 SEPTEMBRE, 21h

ATABAL /// BIARRITZ /// 13€

electricelectric

ELECTRIC ELECTRIC

Le nouvel album d’ Electric Electric III est un des albums majeurs de cette rentrée.
Electric Electric est une densité sonore au service dʼune libération physique des corps, la répétition comme un appel à la danse. Leur musique percussive évoque une transe sonique où les éléments polyrythmiques se déploient de manière fulgurante. Ces trois musiciens influencés par les héros noise post-punk (Arab On Radar, Shellac,TransAm, PIL, Silver Apples) et par certaines têtes de la musique électronique et spectrale (Atom Tm, Gérard Grisey, Tristan Murail), sʼamusent autant avec les codes des musiques modernes tels lʼélectronique minimale et le r’n’b futuriste quʼavec les musiques ancestrales et les musiques rituelles. Electric Electric sʼemploie à proposer une musique pop aux contours complexes, sa propre vision de la ‘dance music’.

USE

Membre fondateur de Headwar, Nicolas Belvalette, musicien, porte divers projets colorés wave-punk-tribal-indus. USÉ, son dernier en date et probablement le plus fascinant, joue la corde électro-techno-kraut et explore toutes les sonorités et rythmiques possibles d’un setup minimaliste, à savoir debout et seul devant une batterie.
Son passage récent à la soirée Born Bad Records de la Gaité Lyrique a mis tout le monde d’accord, préparez-vous !

JESSICA93

Perle one-man band sombre et inquiétante par ses mélodies, hypnotique et enivrante par sa rythmique bouclée et rebouclée, Jessica93 est une progéniture si sincère comme seules nos banlieues les plus crades peuvent en engendrer. Loin des clichés du genre c’est dans un 9-3 déglingué aux allures de Blade Runner que Geoff Laporte nous gratifie d’une captivante shoegaze aux reflets Dark-Pop. Dépouillée de toute fioriture, mise à nu, cette musique insidieuse fait de chaque titre « une cigarette tâchant le bleu doux de la nuit, fumée lentement, avec abandon, avant l’assault final sur le monde » dixit Lelo Jimmy Baptista (Noisey / Vice). Suite à un premier maxi remarqué, et fort d’un parcours déjà riche (Besoin Dead – Missfist – Louise Mitchells), Jessica93 à éveillé l’engouement de la presse (The Drone, Modzik et Noise Magasine), confirmé par plus d’une quarantaine de concerts et une tournée marathon à travers la France et l’Europe.

Comments are closed.